Lettre Multipossible

Arrêter de se fixer des buts impossibles

Ça y est, on a dit bye bye à 2018.

J’ai toujours un sentiment un peu spécial à cette époque de l’année.

Et cette année c’est un gros sentiment de raté.

Ca m’a fait beaucoup de bien de faire mon bilan et de me poser dessus, déjà pour faire ressortir le positif, parce qu’il y en a toujours.

Et le bilan, c’est qu’en 2018, je me suis lancée beaucoup de défis, et j’ai beaucoup échoué.

Pas prévu assez de temps.

Pas assez d’énergie.

Pas assez de compétences.

J’ai beaucoup échoué, mais j’ai beaucoup appris, et j’ai passé des caps importants :

  • j’ai donné ma première conférence
  • j’ai lancé mon premier programme vidéo
  • j’ai lancé cette Lettre
  • j’ai enfin réussi à transformer mon lieu de vie en espace plus convivial et plus pratique, que ce soit pour travailler, nettoyer ou chiller, et c’est une sacrée victoire pour moi même si on n’a pas fini (mais en a t on jamais fini avec l’aménagement de son cocon ?)

Alors pourquoi j’ai cette impression bizarre d’échec qui me colle ?

Parce que je me suis fixée une grande majorité de buts impossibles.

Un but impossible, c’est un objectif vague, trop gros et pas du tout adapté à ta réalité.

Par exemple, fin juin je me suis dis que c’était une bonne idée de :

  1. préparer les 1eres vacances familiales depuis quelques années, un gros morceaux quand même.
  2. m’inscrire sur skillshare pour sortir un cours en anglais avant la fin du mois de juillet.
  3. Participer à 2 concours vidéos et donc créer un contenu à la hauteur.

Je n’ai jamais sorti mon cours sur skillshare, ni les vidéos que j’avais pensé, et j’ai travaillé toute mes vacances.

GG Carole, j’ai fini avec une culpabilité et un sentiment d’échec cuisant, alors que concrètement personne ne m’avait rien demandé je me suis mis la pression toute seule, avec le recul c’était certainement pas les actions les plus judicieuses à prendre pour avancer vers mes buts prioritaires, et je me suis fatiguée et démoralisée toute seule.

J’ai jamais réussi à finir mes vidéos dans les temps impartis.

Faire une vidéo en anglais j’en ai très très envie, mais est-ce que faire direct une vidéo de formation alors que je n’avais pas encore réussi à en faire une en français c’est la meilleure des idées ? Non plus, j’ai placé la barre bien trop haut(et du coup j’ai laissé tombé).

Et résultat, je n’ai pas vraiment profité de mes vacances en famille.

Dans mon exemple, les buts que je m’étais fixée étaient impossible pour moi, par rapport à mon chemin de vie et mes objectifs personnels, mais ils peuvent prendre bien d’autres formes.

Vouloir perdre 10kg en 1 mois.

Apprendre le chinois en 3 semaines.

Arrêter de fumer du jour au lendemain.

A force d’échec dans la course aux buts impossibles, on finit par penser qu’on n’a pas de volonté.

Certaines personnes ont une volonté de fer dans certains domaines, c’est vrai.

Mais soyons franc, pour nous mortels de base, la volonté vaut mieux pas trop compter dessus ! Elle finit toujours par se faire la malle a un moment ou un autre.

Ça ne veut pas dire qu’on en a pas, ça veut dire qu’on se trompe en basant tout notre système de vie dessus.

A commencer par notre manie de se poser des buts trop grands trop vite, et de finir persuadé qu’on y arrivera jamais parce qu’à chaque fois qu’on essaye un truc on se plante ou on abandonne.

C’est pas que j’ai plus envie de poster un cours sur skillshare, c’est juste que là tout de suite c’est plus important pour moi de créer du contenu régulier en français, la langue de la majorité des gens qui me lisent et m’écoutent.

C’est pas que je ne participerait plus à un concours, c’est juste que déjà j’ai besoin de prendre l’habitude de créer et de poster des vidéos régulièrement.

Et je viens de prendre quelques vacances pendant lesquelles j’ai vraiment déconnecté, et j’ai enfin récupéré de l’énergie, c’est pas dommage.

Si je te raconte tout ça en ce joli début d’année, c’est pas pour te parler de ma life mais pour t’aider à te poser les bonnes questions.

C’est le temps des vœux et des bonnes résolutions, et on a vite fait d’échouer à atteindre son objectif si on le fixe mal.

Alors si tu as envie de te fixer des bonnes résolution pour bien commencer l’année, commence par éliminer les buts impossible : accepter que ce n’est peut être pas encore le moment de s’attaquer à ce morceau là, où bien encore que l’objectif à atteindre est trop grand.

Décider de consacrer l’année à changer ses habitudes sportives et alimentaire.

S’inscrire à des cours de chinois et y consacrer du temps.

Décider qu’à la fin de l’année, tu auras complètement arrêté de fumer.

Si l’objectif est important pour toi, il faut le garder bien sur. Mais pour éviter de te mettre trop de pression, ouvre un peu ton horizon.

Tu n’y arrivera peut être pas en un mois, mais en 2, 6 12 ?

Te demander aussi si cet objectif que tu te fixe fait te fait vraiment avancer vers ton grand pourquoi.

Bref, arrêtons de nous fixer des buts impossibles, on peut rêver en ayant les pieds sur terre et vouloir quelque chose tout en laissant le temps au temps.

A demain,

With Love & Light

Carole

TU AS AIMÉ CET ARTICLE ?

J’envoie un email comme ça chaque matin aux abonnés de la Lettre Multipossible. C’est gratuit.

Clique pour recevoir le prochain : http://bit.ly/LaLettreMultipossible


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s