Aller au bout de mes projets, Multipotentialite

Ce qui est le plus important pour moi

Est-ce que ça t’es difficile de savoir ce qui est vraiment important ?
Peut être même que cette question t’angoisse ? Tu ne sais jamais comment y répondre ?

J’ai une astuce simple : ajoute « en ce moment ».
Rien n’est gravé dans la pierre, on ne te demande pas de t’engager inconditionnellement dans une « mission de vie ».

Juste en ce moment :

  • de quoi j’ai le plus besoin ( de calme, de sommeil, de soleil, de conversation, de me défouler, etc…)
  • qu’est-ce qui me faciliterai le plus la vie (plus de temps pour tes projets, plus d’argent, plus de connaissances, plus de réseau, etc…)

Et bim, tu as tes focus du moment.
Parfois les mêmes thématiques reviennent sur le devant de la scène de manière cyclique…

…Parfois c’est très long et on a l’impression que notre situation (et nos besoins) n’évoluent pas, mais c’est juste une impression. 

Parfois il y a aussi beaucoup de choses qui demandent à changer, et on ne peut pas tout changer d’un coup pour X raisons. Alors on travaille un domaine à la fois, et parfois on jongle, mais on avance. 

Ça fait des années que je travaille sur ma santé, par exemple. Et il y a des périodes dans ma vie ou je suis capable de faire du sport tous les jours et même d’aller courir (oui oui, moi),

Et puis il y a en ce moment, ou je me bat avec moi même pour faire une séance de yoga alors que j’ai le dos en compote d’être devant un ordinateur les 3/4 du temps et que j’en aurai bien besoin…

Lâche toi la grappe, sois sympa avec toi même un peu et accepte de faire de ton mieux, même si ça ne correspond pas à ton idéal.

Si tu prends chacun de tes besoins, l’un après l’autre, et que tu cherches comment y répondre, tu trouveras.
Si Tu prends chaque problème que tu as dans la vie l’un après l’autre et que tu cherche des solutions, tu trouveras.

La clé, comme souvent, c’est la persévérance.
Ne te laisse pas abattre par l’échec, mais apprends. 

Je sais que pour que je réussisse à me bouger, je dois m’auto-soûler avec des rappels sur mon téléphone par exemple. A force d’avoir mon alarme qui me rappelle tous les jours ce que je veux faire, je finis par arriver à cours d’excuses, je m’y met, ça me fait du bien, je continue, et ça devient une habitude.

Ces petites habitudes, je  les remet régulièrement au centre de mes préoccupations parce que je tombe vite du train. C’est long, une habitude, à prendre à fond.

Mais tant que ces habitudes là ne sont pas ancrées, je ne lâche pas, quand je tombe du train, je remonte et puis c’est tout, jusqu’à ce que ça marche. 

Ça a marché pour l’écriture, alors que c’était mon plus gros blocage et a plus grosse frustration dans la vie, il ne se passe plus une journée sans que j’ai besoin d’écrire. 

Je sais que ça marchera aussi pour le sport, et pour tout le reste. Un pas, puis l’autre.

Quelle est ta plus grosse frustration dans la vie ?
Quel petit pas tu peux faire dès aujourd’hui au quotidien pour changer cette situation ? 

A demain,
With Love & Light

Carole

PS : Tu sens que tu as besoin d’aide pour faire le point sur tes besoins et poser tes petits pas ? Je peux t’accompagner sur le chemin, va voir par là  https://caroleamelin.com/individuel/

TU AS AIMÉ CET ARTICLE ?

J’envoie un email comme ça chaque matin aux abonnés de la Lettre Multipossible. C’est gratuit.

Clique pour recevoir le prochain : http://bit.ly/LaLettreMultipossible

Pour recevoir la Lettre sur Messenger : https://m.me/caroleamelin

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s