Bien-être, Lettre Multipossible

Faut-il tuer l’égo ?

L’Ego désigne le moi comme sujet. C’est la représentation et la conscience qu’on a de soi-même

Le problème, c’est qu’il est vu de deux manières complètement opposées :

La team chalala (j’entends par là le développement personnel, les spiritualités new age ect) pense qu’il faut tuer l’égo parce qu’il est une entrave à notre développement personnel et spirituel.

Il est une représentation fausse qu’on se fait de soi même, une fausse personnalité qu’on se crée à partir de nos souvenirs et de nos expériences.

Pour eux, il faut s’en libérer car il est à l’origine de nos schémas de souffrance : la vanité, l’égocentrisme, et l’amour propre notamment.

Pour les bouddhistes l’ego est une illusion qui nous fait croire que nous sommes au centre de tout et dont il faut se libérer.

Pour la Team Psy, l’égo est la traduction du terme freudien ich = moi, je.

Le moi (Das Ich) est une instance psychique, le siège de la conscience et des mécanismes de défense, qui se situe dans le conscient, le pré-conscient, et en grande partie l’inconscient.

Voilà comment ça fonctionne :

  • idéal du moi –  c’est notre vision propre de la perfection
    • moi idéal – c’est la wonderwoman ou le superman qu’on s’invente quand on rêvasse
  • Surmoi : les interdits, la loi, les limites
  • Moi : construit avec les exigences du ça et les interdits du surmoi fasse au réel
    • Les mécanismes de défense du Moi (dont le refoulement)
    • Le principe de réalité
  • Ça : principe de plaisir qui fonctionne par pulsion

Le moi, c’est la barrière entre moi, mes pulsions, mes interdits et l’extérieur, les autres. Le Moi commence à se construire quand on prend conscience qu’on est pas au centre de tout (notamment pendant la phase du miroir).
C’est la partie de notre psyché qui est en contact avec la réalité extérieure. C’est un régulateur, un médiateur qui se pose entre le Ça (nos pulsions), le Surmoi (la loi, les interdits, l’idéal) et le monde extérieur. Il se construit sur la base de nos identifications successives.
Pour l’égopsychologie, l’égo c’est le centre de la réalité du sujet.

Bref, le moi, l’égo, c’est ce qui fait tampon entre notre vie intérieure et le monde extérieur. C’est ce qui constitue notre personnalité.


Mon point de vue sur tout ça, c’est que bien que je puisse comprendre le point de vue de la team chalala, sur ce coup là je suis team psy à fond.

Pour moi, l’ego c’est le fondement de notre personnalité, il a besoin d’être nourri mais pas trop.

Et plutôt que de vouloir l’éradiquer je pense qu’essayer de le comprendre, et donc de se comprendre, c’est ce qui permet d’évoluer. Prendre conscience des schémas de nos mécanismes de défense oui, les réprimer je ne suis pas sûre que ce soit une bonne idée.

Mais ce n’est que mon avis. Tu en penses quoi, toi ?

A demain,
With Love & Light
Carole

Pour aller plus loin :
https://www.youtube.com/watch?v=9xKIZ930NFM
Ça, Moi, Surmoi ( de la chaîne Va te faire suivre)

TU AS AIMÉ CET ARTICLE ?J’envoie un email comme ça chaque matin aux abonnés de la Lettre Multipossible. C’est gratuit.

Clique pour recevoir le prochain : http://bit.ly/LaLettreMultipossible

Pour recevoir la Lettre sur Messenger : https://m.me/caroleamelin

Publicités

1 réflexion au sujet de “Faut-il tuer l’égo ?”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s